Nidavellir

Bienvenue dans le Royaume des Evalands ! Le roi des nains vous a contacté avec, pour objectif, de recruter une armée de nains pour défaire le terrible dragon Fafnir qui menace Nidavellir. Serez-vous à la hauteur ? Ce jeu vous emmène directement dans un monde d’heroic fantasy et vous devrez alors avoir la plus forte armée, ce qui vous permettra ensuite de remporter la partie !

Présentation de Nidavellir

Dans ce jeu, l’objectif n’est pas de battre le dragon, mais d’avoir la meilleure armée à proposer au roi qui nous permettra de gagner contre Fafnir. Pour y arriver, vous allez devoir recruter différents nains de divers types, lors de plusieurs âges (deux âges au total). Ce jeu utilise plusieurs mécanismes, ce qui est particulièrement intéressant avec des mises simultanées, du draft, du coin building et de la collection de cartes. Il est assez simple à comprendre, assez rapide à jouer et fluide, et peut se jouer de 2 à 5 joueurs. 

Caractéristiques

Nom originalNidavellir
ÉditeurGrrre Games
AuteurSerge Laget
IllustrateurJean-Marie Minguez
Dimension de la boîte (Lxlxh)25 cm x 25 cm x 7,5 cm

Contenu de la boîte

Ce jeu dispose d’un matériel riche et de qualité :

  • 87 cartes nain réparties entre 5 classes différentes : 20 cartes Forgeron, 18 cartes Guerrier, 16 cartes Chasseur, 16 cartes Mineur, 16 cartes Explorateur
  • D’autres cartes : 1 carte spéciale Forgeron, 5 cartes Distinction, 5 cartes Offrande Royale, 21 cartes Héros
  • 3 enseignes de taverne
  • 5 plateaux individuels Carte Royaume
  • 3 marqueurs d’échange de gemmes
  • 5 gemmes de 1, 2, 3, 4, 5, et la spéciale à 6
  • 60 pièces dont 25 pièces de base (0, 2, 3, 4 et 5 en valeur), 1 pièce spéciale de valeur 3, et 34 pièces du Trésor Royal de 5 à 25 en valeur
  • 1 structure du Trésor Royal
  • 4 porte-cartes
  • 1 carnet de scores
  • 1 livret de règles

Petit historique

Nidavellir est un jeu créé en 2019 par Serge Laget, un célèbre auteur de jeux de société, à qui on doit Les Chevaliers de la Table Ronde (avec Bruno Cathala) et Mare Nostrum. Il sort ce nouveau jeu avec l’illustrateur Jean-Marie Minguez et le jeune éditeur GRRRE Games, et ce jeu rencontre à sa sortie une très bonne critique.

Règles du jeu de Nidavellir

Les règles du jeu de Nidavellir sont assez longues à comprendre avec pas moins de 23 pages de règles dans le livret fourni dans la boîte. Pourtant, lorsqu’on a déjà joué une fois, ce jeu est assez simple.

Préparation et mise en place

Il va falloir préparer le plateau et donner à chaque joueur (Elvaland) différents éléments. Il y a quelques différences lorsque l’on joue à 2, 3 et 5 :

  • Il faut distribuer à chaque joueur 5 pièces d’une valeur de 0, 2, 3, 4 et 5.
  • Chaque Elvaland va recevoir une gemme. Selon le nombre de joueurs, les valeurs vont être différentes.
  • Il faut mettre au centre de la table les 3 enseignes des tavernes, avec tout d’abord le Gobelin Rieur, le Dragon Dansant puis le Cheval Fringuant.
  • Mettez les cartes Héros sur les trois porte-cartes en les chevauchant pour ne rendre visible que la partie gauche des cartes du dessous.
  • Mettez les cartes Distinction sur le dernier porte-carte.
  • Montez le Trésor Royal et mettez les pièces dans les emplacements prévus.
  • Il ne faut pas prendre les cartes indiquant un 5, sauf si vous jouez à 5.
  • Posez les cartes de l’Age 1 et de l’Age 2 après les avoir mélangées, et posez-les en 2 tas séparés.

Spécificités de mise en place selon le nombre de joueurs :

  • Lorsque l’on joue à 2 et 3 : il faut retirer 2 pièces de chaque valeur 7, 9 et 11.
  • Lorsque l’on joue à 5 : il faut ajouter les cartes avec un symbole où est indiqué le chiffre 5 dans les paquets de l’Age 1 et 2.

Déroulement de la partie

Une partie de Nidavellir va se dérouler en deux manches où l’on va jouer les cartes de l’Age 1, puis celles de l’Age 2.

Lors de l’Age 1 :

  • Placez sous chaque taverne le nombre de cartes en fonction du nombre de joueurs (sauf pour deux joueurs où il faut mettre trois cartes).
  • Vous allez miser sur chaque taverne : si vous avez la valeur la plus élevée, vous pourrez choisir la carte de votre choix. Le joueur avec la mise la moins élevée prendra la dernière carte.
  • Les deux dernières pièces non utilisées sont mises dans la bourse.
  • Les pièces sont révélées de manière simultanée en commençant par la taverne du haut.
  • Si plusieurs Elvalands ont misé des pièces de même valeur, celui avec la valeur de gemme la plus élevée est prioritaire, ensuite ils s’échangeront les gemmes.
  • Lors de votre tour :
    • Vous allez récupérer la carte nain de votre choix et la placer dans votre armée, ou s’il s’agit d’une carte offrande (un coffre) vous allez pouvoir transformer immédiatement l’une de vos pièces. 
    • Ceux qui ont parié une pièce de valeur 0 vont échanger les pièces mises dans la bourse en additionnant les deux valeurs et en défaussant la pièce actuelle la plus haute en valeur. Cela vous permet d’avoir des pièces de plus en plus élevées.
  • Chaque joueur va jouer donc 1 fois par taverne.
  • Lorsque l’un joueur complète une ligne, c’est-à-dire qu’il a un grade de chaque classe, il va devoir recruter immédiatement un héros (carte avec des pouvoirs spécifiques). Il existe plusieurs types d’héros :
    • Héros de classe avec des grades (parfois plusieurs grades pour une carte), ils sont au nombre de 10.
    • Héros neutres sans classe : ils rapportent surtout des points de victoire mais de manière différente, ils sont au nombre de 11.
  • Puis l’on va remplir de nouveau chaque taverne, puis repasser dans une phase de mise et de recrutement, jusqu’à l’épuisement des cartes de l’Age 1 (entre 3 et 4 tours selon le nombre de joueurs).
  • A la fin de l’Age 1, lorsqu’il n’y a plus de carte, vous allez pouvoir évaluer les troupes de chaque joueur. Celui qui dispose d’une majorité stricte dans une classe (c’est-à-dire le plus de grades) va gagner une carte Distinction correspondante. Ces cartes Distinction apportent différents bonus.

Lors de l’Age 2 :

  • Vous allez reprendre le mode de fonctionnement standard de l’Age 1.
  • A la fin de cette manche, la partie se termine et il va falloir compter les points.

Fin de la partie

Vous avez fini la partie, alors il va falloir compter vos points, soit la Valeur finale de Bravoure en prenant en compte :

  • La Valeur de Bravoure pour chaque classe de votre armée
  • La Valeur de Bravoure pour chaque héros neutre
  • La valeur totale de vos pièces d’or
  • Le vainqueur est celui a le plus de points.

Conseils et techniques pour gagner à Nidavellir

Avec ses différentes mécaniques de jeu, Nidavellir comporte une vraie dose de stratégie et il y a plusieurs astuces et conseils pour gagner ou pour faciliter sa victoire :

  • Vous allez pouvoir mettre en place plusieurs stratégies, mais au début du jeu vous allez axer votre tactique en fonction des premières cartes disponibles.
  • Les différentes stratégies sont :
    • Stratégie du recrutement de héros : il faut compléter le plus possible de nains de chaque classe pour avoir des lignes complètes.
    • Stratégie de la domination d’une classe : l’objectif est d’avoir le plus de nains dans quelques classes pour rapporter le plus de points. Si vous dominez des classes dès la fin de l’âge 1, vous pourrez obtenir des cartes Distinctions.
    • La stratégie des valeurs des pièces les plus importantes pour pouvoir miser et prendre la carte de votre choix ensuite.
  • Choisissez vos cartes en fonction de vos besoins et parfois n’hésitez pas à essayer de bloquer la concurrence.
  • Choisissez bien votre héros et pensez aux héros suivants que pourront choisir vos concurrents.

Notre avis sur Nidavellir

Les plus

  • Un jeu très beau avec un matériel de qualité et bien pensé pour les joueurs.
  • Le principe du Coin-building très intéressant !
  • Les multiples stratégies que l’on peut faire et donc une bonne rejouabilité.
  • Jeu pensé pour être joué de 2 à 5 !

Les moins

  • Thème intéressant, mais pas assez exploité.
  • Règle du jeu assez longue à prendre en compte.

L'avis d'Aneso

Très beau jeu, Nidavellir est aussi très agréable à jouer. Le fait que des règles spécifiques aient été pensées pour les parties à 2 ou 5 joueurs est indéniablement un plus, et chaque partie est différente. L’esthétisme est particulièrement réussi, et la tension lorsque les concurrents prennent les cartes qu’il nous faudrait devient palpable. Le seul point négatif, surtout durant les premières parties, est pour moi la complexité pour compter les points rapportés par chaque classe.

L'avis d'Olivier

Ce jeu est l’une des belles découvertes de la première partie de l’année 2020 ! Beau, avec un matériel très qualitatif et qui facilite la vie des joueurs, Nidavellir dispose aussi de mécanique de jeu très intéressante dont celle du coin-building, mais aussi de mises simultanées ou encore de draft. C’est donc pour moi un vrai coup de cœur et j’adore y jouer et y rejouer que cela soit à 2 ou plus !

Sommaire

Notre avis

Quelques infos

D'autres jeux de stratégie