Retour sur le rachat de Philibert par le Groupe Asmodee

Asmodée rachète Philibert

La rumeur a tourné et enflé sur les réseaux sociaux pendant plusieurs jours. Le Groupe Asmodee allait, semble-t-il, racheter Philibert, le numéro un du e-commerce ludique et du jeu de société, basé au cœur de Strasbourg. Le monde du jeu de société est déjà en pleine effervescence parce que le rachat a été confirmé. La question est désormais de savoir ce qu’il adviendra de Philibert.

Quel est l’intérêt de ce rachat et quels changements faut-il prévoir à moyen et à long terme ?

Quel intérêt pour Philibert de se faire racheter ?

Joueurs occasionnels et passionnés se posent la même question, en sachant que Philibert est incontestablement le leader français de la vente en ligne de jeux de société. L’aventure a commencé en 1978 à Strasbourg et la société est donc spécialiste du jeu de société depuis 40 ans. Philibert a connu un changement majeur quand 5 salariés l’ont rachetée au fondateur et mis en place un modèle managérial d’entreprise dite libérée. La société a amorcé un virage numérique crucial à cette période. Depuis, la petite entreprise a beaucoup grandi et les chiffres clés la concernant sont plus impressionnants : 80 salariés (le double à la période de Noël), 35 000 références disponibles sur le site et 16 millions de chiffre d’affaires annuel.

Étant donné la prospérité de Philibert durant ses 40 ans d’existence, il est tout à fait légitime pour les passionnés de jeux de société, et même pour les simples observateurs, de se demander pourquoi les dirigeants ont accepté de se faire racheter par Asmodee.

Étienne Gangloff, directeur général de Philibert, a été clair sur la question. Il déclare « Dans un marché qui attire les convoitises et où il y a de plus en plus de gros acteurs qui arrivent, il faut parvenir à investir pour consolider nos atouts. Avec nos investissements, on se projetait sur un amortissement en 10 ans, mais avec Asmodee dans l’équation, c’est sur deux ou trois ans et avec une vision beaucoup plus claire des choses » En d’autres termes, Asmodee apportera à Philibert les moyens dont la société a besoin pour gérer son évolution fulgurante. En effet, une évolution de +26% a été enregistrée en 2018-2019, ce qui est tout simplement énorme. Un tel développement implique forcément des investissements en masse.

Quels avantages pour Asmodee ?

Premier distributeur mondial et figurant parmi les plus grands éditeurs de jeux, le Groupe Asmodee s’est lancé le défi de s’agrandir de manière exponentielle ces dernières années. L’entreprise a fait l’acquisition de plusieurs piliers du jeu de société, pour ne citer que Repos Production, Libellud, Mysterium, Dice Forge, etc. En rachetant Philibert, Asmodee devient également incontournable dans la vente directe au particulier. Le groupe amorce donc un changement radical étant donné que jusqu’ici, son activité était majoritairement concentrée sur la vente aux entreprises. En d’autres termes, Asmodee est maintenant présent à toutes les étapes cruciales de la chaîne, de la production à la vente finale.

Le groupe aurait pu procéder ainsi depuis des années. Il en a largement les moyens autant logistiques que financiers. Seulement, en rachetant Philibert, il passe donc par un canal tiers et évite les conflits d’intérêt avec son réseau de distribution classique. Astucieux, n’est-ce pas ? De cette manière, le groupe s’impose encore plus, mais très subtilement.

Si les bénéfices stratégiques sont ainsi évidents, les avantages financiers ne le sont pas moins. Faut-il préciser à quel point le rachat d’une société leader dans son domaine peut constituer une croissance importante pour Asmodee ? Avec la vente en ligne, qui est plus prospère que jamais dans le contexte de la pandémie du Covid-19, la consolidation financière est indéniable. Et l’envergure de Philibert est un autre atout majeur de ce rachat. Occupant une place de choix sur ce marché, Philibert permet à Asmodee de faire des économies colossales sur ses ventes de jeux.

Et en pratique, que cela va-t-il changer ?

La question se pose d’abord sur l’avenir des salariés de Philibert et, d’après les responsables de la société, ce rachat ne change rien au niveau de l’organisation de l’entreprise. Ainsi, les associés en sont toujours les dirigeants et le système d’organisation horizontale, appelé PhiliOrga, reste en place. Ainsi, aucun plan de licenciement en vue ! Etienne Gangloff précise que les salariés ont été consultés à propos de ce rachat. Certes, la décision finale est revenue aux associés, mais les salariés ont pu poser leurs questions et apporter certaines remarques.

D’autre part, les consommateurs n’ont pas de crainte à avoir parce que le rachat de Philibert par Asmodee ne changera rien du tout à leur niveau. On assistera certainement à une évolution plus rapide, plus conséquente et toujours plus positive au niveau de la distribution des jeux. Avec des moyens plus importants à sa disposition, Philibert ne pourra que prospérer plus rapidement.

Affaire à suivre !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here